Univers
Qui es-tu Lily ?
Les Créateurs
Les Collections
Collaboration
Qui es-tu Lily ?
Lily est un bien joli prénom.
Sais-tu pourquoi on t’appelle ainsi ?
Ce prénom définit parfaitement qui je suis...
Il résonne dans l’esprit de tous ceux qui connaissent l’écrivain marseillais Marcel Pagnol.
Inspiré par un personnage fort de son œuvre "Lili des Bellons” un jeune garçon amoureux des collines du Garlaban qui embrassent Marseille.
Mon prénom est sûrement un hommage à cette Provence, deux syllabes qui sentent bon la lavande et le romarin.
Marseille, la cité de ton cœur.
Plutôt « bang-bang » comme ville, non ?
Et si tu devais choisir un de ces trésors ?
C’est ce côté farouche de Marseille que j’aime, qui la rend si unique et tellement rock’n’roll !
Elle ressemble aux plus belles femmes dont la beauté fascine mais à la fois intrigue.
Prendre le temps de l’apprivoiser, c’est trouver la clé de trésors par milliers.
Sans hésiter, "la Bonne Mère”.
Suivez-moi au sommet de cette colline devant le Roucas Blanc, à la rencontre de Notre Dame de la Garde !
Majestueuse, elle surplombe Marseille, et auprès d’elle, le temps s’arrête.
Un souvenir : New York City.
Elle était bonne « la Grosse Pomme » ?
Oh que oui ! Et j’en croquerai un autre morceau bien volontiers d’ailleurs.
New York est une ville grisante, comme la plupart des capitales.
Mon rêve est de continuer à voyager, de parcourir le monde à la quête de "précieux souvenirs”.
Ils me portent bonheur, je leur donne vie pour moi, pour vous, pour eux...
Crois-tu en la bonne étoile ?
Je m’y accroche à chaque pas.
Nous avons tous cette étoile qui brille en nous, il suffit de l’écouter et se laisser guider.
Chaque rencontre, chaque moment de ma vie ajoute une étoile à mon univers.
Vous faire partager cette constellation de bonheur reste mon souhait le plus cher...
Puis-je te prendre en photo ?
Je préfère rester secrète. Peu importe comment je suis, l’essentiel est que chacun puisse m’imaginer à sa manière.
Je suis Lily, et j’existe pour chacun avec des couleurs différentes, afin d’apporter juste une étoile de plus, un instant de bonheur.
On y voit un peu plus clair à présent.
Un dernier mot pour conclure ?
J’en dirai trois : LET IT BE.